Regarder rugby gratuit

Après l’Afrique du Sud, samedi, la Nouvelle-Zélande et l’Australie, les deux autres grands favoris de la compétition ont facilement décroché leur billet pour le grand 8 de cette sixième Coupe du monde de rugby en s’imposant contre l’Ecosse (40-0) et les Fidji (55-12). Vous pouvez regarder le match en direct grâce au logiciel machainepremium.com

NOUVELLE-ZELANDE – ECOSSE 40 – 0

Les Néo-Zélandais sont humains ! Est-ce le fait de porter pour une fois la tunique grise ou un ego surdimensionné, mais toujours est-il que les joueurs du Pacifique ont été « méconnaissables ». Pour la première fois depuis le début de la compétition, les All Blacks, sans briller, mais sans être inquiétés non plus par l’équipe B d’Ecosse dans son antre de Murayfield, ont montré certaines lacunes, comettant des maladresses inhabituelles et manquant de nombreuses occasions de scorer un peu plus. De quoi donner peut être des motifs d’espoir pour leurs prochains adversaires lors de ce Mondial. Les Ecossais avaient pourtant hissé le drapeau blanc avant le coup d’envoi en n’alignant pas leurs titulaires, ménagés dans la perspective du match décisif pour la qualification en quarts face à l’Italie le 29 septembre. Dès les premiers instants de la partie, la rencontre semblait à sens unique. Infligeant une pression énorme sur le pack écossais par l’intermédiaire de leurs avants surpuissants, les Néo-Zélandais trouvaient rapidement l’ouverture par leur emblématique capitaine Richie McCaw qui profitait d’une superbe passe chistera de So’oialo pour aplatir dans l’en-but (7-0, 6e minute). Le rouleau compresseur black était en marche et les inexpérimentés écossais allaient rapidement s’en apercevoir, même s’ils se montraient courageux en n’hésitant pas à aller à l’impact. A peine le quart d’heure de jeu dépassé, Doug Howlett franchissait l’en-but adverse (12-0, 15e minute). En inscrivant son 47e essai, l’ailier battait le record du nombre d’essais inscrits sous le maillot black !! Puis Byron Kelleher mettait à profit une charge monstrueuse de Chris Masoe, symbole d’une troisième ligne dominatrice, pour signer le 3e essai des siens (0-20, 33e). A la pause, les remplaçants écossais pouvaient cependant être fiers de leur résistance au rouleau compresseur black. Le second acte est une copie conforme. Malgré leur courage, les joueurs du Chardon ne marquaient pas un seul point. En deux minutes, Ali Williams, en force côté droit (0-28, 63e), et Daniel Carter, sur un contre de 50 mètres après un ballon laissé en route par l’Ecosse (0-35, 65e), corsaient l’addition et, au passage, offraient le point de bonus offensif à leur équipe. Jamais en danger, les Néo-Zélandais clôturaient la marque grâce à l’inévitable Howlett, à la conclusion d’une série de percussions plein axe pour s’en aller aplatir côté gauche (0-40, 74e). Richie McCaw et sa bande signent leur troisième succès de la Coupe du Monde et décrochent la plus large victoire de leur pays en terre écossaise.

AUSTRALIE – FIDJI 55-12

Trois sur trois pour l’Australie. Les partenaires de Gregan ont assuré l’essentiel face aux Fidji. Dominés en conquête et souvent bousculés à l’impact, les Fidjiens n’ont rien pu faire face à de séduisants Wallabies, qui montent en puissance à chaque sortie. La première demi-heure des troupes de Connolly fut néanmoins un peu décevante, comme le confirme le capitaine : « On n’a pas joué comme on avait pas prévu. Les Fidjiens nous ont posé beaucoup de problèmes parce qu’on a pas assez fixé leur pack dans un premier temps ». Il fallut attendre la dix-septième minute pour voir le premier essai australien. Sur une perte de balle au milieu du terrain, les Australiens ne manquaient pas l’occasion de déloquer le compteur par Giteau sur une offrande du faux-frère, Tuqiri, né aux Fidji (7-0, 16e). La machine en route, les Polynésiens devaient subir la furia australienne, emmenée par ce diable de Mitchell, auteur d’un triplé (31e, 70e, 79e). Au total, les Australiens passeront 7 essais contre 2 aux Fidjiens. Les Wallabies ont la première place du groupe B en mains. Ils affronteront le Tonga ou l’Angleterre. Pour les Fidjiens, la qualification passera par un huitième de finale contre les Gallois, samedi prochain à la Beaujoire. Un duel qui vaudra le détour.