Canal plus gratuit

Sans être éblouissante, l’Argentine a globalement maîtrisé les débats face à l’Ecosse (19-13) en quarts de finale de la Coupe du Monde, et accède pour la première fois de son histoire au dernier carré de la Mecque des compétitions de l’ovalie où elle affrontera l’Afrique du Sud. Penser a regarder tous les match de l’Argentine grâce à l’application qui permet de regarder canal plus gratuit.

Pour le dernier quart de la compétition, l’Argentine, toujours invaincue dans ce Mondial, défiait l’Ecosse au Stade de France pour un match historique. Donnés favoris, les partenaires d’Agustin Pichot avaient l’occasion de rejoindre l’Angleterre, la France et l’Afrique du Sud dans le dernier carré. Les Pumas restaient en effet sur 5 victoires consécutives sur le Quinze du Chardon et partaient donc logiquement avec les faveurs des pronostics. Classées quatrièmes sur l’échiquier mondial à la faveur de leur superbe parcours dans cette Coupe du Monde, les troupes de Marcelo Loffreda avaient surtout soif de reconnaissance et une qualification était à coup sûr le sésame tant attendu afin de prouver aux yeux du monde qu’ils étaient présents… et qu’ils ne souhaitaient plus être mis sur la touche.

Durant leur échauffement, les Argentins avaient revêtu un maillot noir floqué au nom de « Blackie », en hommage à leur coéquipier Martin Gaitan contraint au forfait en août en raison d’un grave problème cardiaque. Pour leur partenaire et pour tout un pays, les Pumas voulaient écrire la plus belle page de l’histoire du rugby argentin. Ils s’y attelaient dès le début du match avec une tentative de drop de 30 mètres d’Hernandez après seulement 15 secondes, mais de peu à côté. Les Ecossais tentaient de jouer… à l’Argentine en multipliant le jeu aérien, mais en le dynamisant également. Contrairement à leurs adversaires. La tension était palpable entre les deux équipes, à l’image de Felipe Contepomi, qui malgré ses 80% de réussite, manquait une pénalité plutôt facile. Parks, le natif d’Australie, ne manquait pas lui l’occasion d’ouvrir le score dans le même exercice (0-3, 16e). La réplique argentine ne se faisait pas attendre, et Contepomi, suite à un plaquage dangereux, se rattrapait sur une nouvelle pénalité des 45 mètres, qui passait entre les perches (3-3, 22e), avant de donner l’avantage aux siens à la demi-heure de jeu (6-3, 29e). La machine sud-américaine, enfin en route, trouvait la faille grâce au Clermontois Gonzalo Longo-Elvia. Ce dernier inscrivait son 5e essai sous le maillot argentin en prenant le meilleur sur Sean Lamont suite à un contre au préalable (13-3, 33e). Juste avant la pause, Paterson réduisait la marque (13-6, 38e), relançant ainsi ses partenaires.

Mais les joueurs de l’Hémisphère Sud refroisissaient rapidement les ardeurs des Celtes sur une nouvelle pénalité de Contepomi (16-6, 42e) avant de faire un break semble-t-il décisif sur un drop du magicien Hernandez (16-6, 55e), son quatrième de la compétition. L’Ecosse, dos au mur, jouait son va tout et lançait ses dernières cartouches dans la bataille. Le coaching de Frank Hadden se révèlait même payant avec Smith, entré en jeu quelques minutes auparavant, qui percutait la défense argentine, le ballon se libèrait et les Britanniques attaquaient des deux côtés en jonglant avec le cuir. Cusiter en coin concluait cette belle offensive en aplatissant la galette (19-13, 65e). La meilleure défense de ce Mondial encaissait l’essai de la révolte. A portée de fusil des Ecossais, les Ciel et Blanc mettaient un dernier coup de collier pour conserver leur avance et s’imposaient pour la sixième fois en sept confrontations face au Quinze du Chardon. L’Argentin jouera sa place pour la finale de la Coupe du Monde face au Boks, dimanche prochain. Pour y parvenir, les Argentins devront hausser leur niveau de jeu.

La composition des groupes :

Le XV argentin :

Corleto – Borges, M. Contepomi, F. Contepomi, Agulla – (o) Hernandez, (m) Pichot – Longo Elia, J.M. Fernandez Lobbe, Ostiglia – Albacete, C.I. Fernandez Lobbe – Scelzo, Ledesma Arocena, Roncero.

Remplaçants :

Vernet Basualdo, Hasan Jalil, Alvarez Kairelis, Leguizamon, Fernandez Miranda, Todeschini, Senillosa.

Le XV écossais :

R. Lamont – S. Lamont, Webster, Dewey, Paterson – (o) Parks, (m) Blair – Hogg, Taylor, White (c) – Hamilton, Hines ; Murray, Ross, Kerr.

Remplaçants :

Lawson, K. Smith, McLeod, Brown, Cusiter, Henderson, Southwell.

L’historique :

12 novembre 2005 : Ecosse – Argentine 19-23 (Murrayfield, Test-match)

18 novembre 2001 : Ecosse – Argentine 16-25 (Murrayfield, Test-match)

21 août 1999 : Ecosse – Argentine 22-31 (Murrayfield, Test-match)

11 juin 1994 : Argentine – Ecosse 19-17 (Buenos Aires, Test-match)

04 juin 1994 : Argentine – Ecosse 16-15 (Buenos Aires)